Je développe mon Attention et ma Concentration - Technopedagogy

Avant-propos

Dr. Catherine Gueguen

Catherine GUEGUEN

Pédiatre
Formée en haptonomie et en communication non violente.
Spécialiste de l'enfance, elle a travaillé plusieurs années en crèche et a enseigné l'haptonomie. Elle anime également des groupes de travail pour les médecins, psychologues, éducateurs, sages-femmes et de nombreux professionnels de l'enfance, sur l'aide et le soutien à apporter aux parents.
Catherine Gueguen est l'auteur de nombreux essais sur l'éducation et les neurosciences.
Je développe mon Attention et ma Concentration

Je suis particulièrement heureuse de pouvoir écrire cet avant-propos. Car ce  manuel “Je développe mon Attention et ma Concentration  ” est une véritable innovation dont beaucoup d’enseignants de différents pays  pourraient s’inspirer et qui met le Maroc à la pointe du progrès en éducation.

Khalil Naaimi a parfaitement intégré toutes les nouvelles connaissances sur le  développement du cerveau de l’enfant est a su en faire un programme clair, pédagogique,  pratique pour les élèves.

On sait effectivement qu’on ne mémorise bien les connaissances que si on se les  approprie en les expérimentant et en les répétant. C’est exactement ce qu’offre ce livre  en donnant des exercices simples, claires qui permettent aux élèves de comprendre  profondément le fonctionnement du cerveau et l’importance des émotions.

Ce manuel met à la portée des élèves les neurosciences cognitives qui concernent  toutes les fonctions intellectuelles du cerveau et les neurosciences affectives et sociales  qui ont pour objet les émotions et les relations.

Les élèves auront une connaissance du fonctionnement de leur cerveau ce qui leur  permettra de savoir comment améliorer leurs facultés d’apprentissage en comprenant  l’importance de la concentration, de l’attention et des différentes mémoires.

Ce programme aborde également le cerveau affectif et social en insistant sur  l’intelligence émotionnelle et le développement des compétences socio émotionnelles.

Les nombreuses études internationales récentes1 montrent que lorsque les enseignants  développent ces compétences, eux-mêmes se sentent mieux, plus compétents, sont  moins dans des situations de burn-out et leurs élèves progressent sur tous les plans :  personnel, social et intellectuel. Et ceci, même si l’enfant vient de milieux très  défavorisés.2

Développer des propres compétences émotionnelles est un vrai travail. Il s’agit  d’identifier ses propres émotions dans toute leur nuance, de savoir les exprimer sans  culpabilité et de pouvoir y faire face sans qu’elles soient délétères pour soi et pour autrui.  Ce n’est qu’une fois accompli ce travail sur nos propres émotions qu’on peut réellement  écouter l’autre, le comprendre, et ainsi savoir résoudre les conflits et avoir des relations  satisfaisantes.

Quand l’adulte est empathique, soutient l’enfant, le comprend, lui donne confiance  et l’aide en lui disant, par exemple, « Je vois que tu n’as pas compris, que tu as des  difficultés. As-tu besoin d’aide ? Je te fais confiance, tu vas y arriver ! » ? Il fait sécréter  de l’ocytocine qui elle-même entraîne la sécrétion de dopamine, molécule de la  motivation, du plaisir de vivre et de la créativité.

Ainsi, encourager l’enfant dans ses efforts, l’aider à se connaître pour qu’il sache  évaluer lui-même ses capacités et ses faiblesses et identifier ce qui l’intéresse est une  attitude qui permet le développement affectif, social et intellectuel.

Enseigner avec empathie :

Les recherches nous instruisent sur le pouvoir extraordinaire des adultes sur la  maturation du cerveau des enfants dont ils ont la charge et recommandent de sentir et  comprendre ce que vit l’enfant puis, par une attitude bienveillante (présence calme et  chaleureuse qui passe aussi par le regard et la voix douce), de l’apaiser pour l’aider à  mettre des mots sur ce qu’il ressent.

Aujourd’hui, on sait que face à des tempêtes émotionnelles, colères, cris, insultes  ou tristesse, prendre le temps de répondre individuellement de façon empathique aux  besoins de l’élève n’est pas une perte de temps, au contraire. Il faut voir l’extraordinaire  attention que déploient les autres élèves quand ils observent un adulte être empathique  avec un élève. En étant témoins de la façon dont l’enseignant répond à un élève en difficulté, les autres élèves commencent à développer progressivement leurs propres  compétences émotionnelles et sociales. Ils apprennent à résoudre les conflits, sans  rapport de force, sans dévaloriser l’autre.

Être bienveillant ne veut pas du tout dire être laxiste, laisser tout faire. Non ! Il s’agit bien  de donner des repères, un cadre, mais cela se fait avec empathie.

Quand l’adulte constate qu’un enfant n’a pas un comportement adéquat, il lui dit son  désaccord en lui renouvelant sa confiance : « Cela ne me convient pas, je ne suis pas  d’accord quand je t’entends dire…, quand je te vois faire… Tu vas apprendre à faire  autrement, je te fais confiance. » Mais il ne critique pas l’enfant, ne le punit pas, ne lui fait  pas de reproches d’ordre moral : « Tu n’es pas gentil, Ce n’est pas bien de… Tu es  paresseux, égoïste… » Car en entendant ces paroles, l’enfant perd confiance en lui, se  dévalorise et ne progresse pas.

Ces nouvelles connaissances ne sont pas simples à prendre en compte car elles  nous obligent à sortir de nos habitudes ancestrales. C’est une véritable révolution  éducative. La tâche est ardue, immense, il faut donc arrêter de crier, de menacer, de punir  les enfants verbalement et physiquement ce qui abiment le développement du cerveau  de l’enfant.

Mais nous savons qu’améliorer la prise en charge des enfants est bénéfique pour  la société toute entière, c’est ce que propose ce formidable programme.

1 Milatz A. et al. ( 2015), « Teachers’ relationship closeness with students as a ressource for teacher wellbeing : a resonse surface analytic  approach », Frontiers in Psychology, 6, 1949, 1-16.
Goroshit M. et al. (2016), « Teachers’ empathy: can it be predicted by self-efficacy? », Teachers and Teaching : theory and practice, 22, 7,  2, 805-818.

2 Bierman K.L. et al. (2017), « Enriching preschool classrooms and home visits with evidence-based programming: sustained benefits for low income children », Journal of Child Psychology and Psychiatry, 58:2,129–137.

  • Plénières
  • M.S.P Enseignements
  • ATELIERS
  • M.S.P Elèves
Apports des neurosciences à  l’éducation
Objectifs

Enseignant(e) capable de :

  1. Remettre en question ses pratiques éducatives
  2. Aligner les stratégies d’apprentissage au fonctionnement du cerveau.
  3. Découvrir les liens entre comprendre, mémoriser et attention.
  4. Utiliser les techniques efficaces de mémorisation à long terme.
  5. Prendre en compte la dimension émotionnelle des apprenants en développant ses compétences d’intelligence émotionnelle.
  6. Développer son empathie et ses capacités  relationnelles.
Horaires

12 Heures

(3 demi-journées)

Mises en situations professionnelles Entrainements
Objectifs

Gérer des situations d’enseignement apprentissage :

  1. Mettre en œuvre les acquis
    • LA COMPRÉHENSION
    • LA MÉMORISATION
    • L’EMPATHIE
    • INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE
  2. Enregistrer des séances
  3. Visionner et s’améliorer
Horaires

30 min / enseignant(e)

8 Heures visionnage et  régulations

Je développe mon ATTENTION et  ma CONCENTRATION
Objectifs

Enseignant(e) capable d’accompagner les  élèves à :

  1. Prendre conscience et connaissance de leurs machines à apprendre : CERVEAUX
  2. Entrainer leurs cerveaux à développer leur attention.
  3. Entrainer leurs cerveaux à développer leur concentration.
  4. Développer le sens de l’observation
  5. Découvrir et développer leurs tendances dans les intelligences multiples.
  6. Renforcer leur qualité d’attention et  concentration par le calcul mental.
Horaires

32 Heures

(8 demi-journées)

Mises en situations professionnelles Entrainements
Objectifs

Accompagner les élèves dans le programme:

“Je développe mon ATTENTION et ma  CONCENTRATION”

  1. Animer les activités des chapitres :
    • Mon cerveau
    • Mon Attention
    • Ma concentration
    • Mes activités mathématiques.
  2. Enregistrer des séances
  3. Visionner et s’améliorer
Horaires

30 min / enseignant(e)

16Heures visionnage et  régulations

Notre formateur
Khalil Naaimi
Khalil Naaimi
Formateur dans les métiers de l'éducation
TECHNOPEDAGOGYAdresse
79, Avenue Ibn Sina, 2eme étage, Appt 6
Agdal, Rabat 10000
Maroc
BUREAUX A RABATOù nous trouver?
https://i0.wp.com/technopedagogy.net/wp-content/uploads/2019/12/img-footer-map2.png?fit=280%2C142&ssl=1
ENTRER EN CONTACTLiens sociaux Technopedagogy
Rendez votre classe plus attractive et interactive
TECHNOPEDAGOGYAdresse
79, Avenue Ibn Sina, 2eme étage, Appt 6
Agdal, Rabat 10000
Maroc
BUREAUX A RABATOù nous trouver?
https://i0.wp.com/technopedagogy.net/wp-content/uploads/2019/12/img-footer-map2.png?fit=280%2C142&ssl=1
ENTRER EN CONTACTLiens sociaux Technopedagogy
Rendez votre classe plus attractive et interactive

Copyright by Technopedagogy. Tous les droits sont réservés. Plan du site

Copyright by Technopedagogy. Tous les droits sont réservés. Plan du site